Automédication collective chez les fourmis.

09 février 2024 par webmaster
Dans cette étude,  Eniko Csata, Alfonso Pérez-Escudero, Emmanuel Laury, Gérard Latil et Audrey Dussutour (CRCA-CBI) et leurs collaborateurs ont étudié le rôle de la nutrition dans le système hôte-parasite : la fourmi d’Argentine (Linepithema humile) et le champignon entomopathogène (Metarhizium brunneum).

La nutrition est un facteur majeur qui influence les interactions hôte-parasite. En effet, les animaux peuvent lutter contre les parasites en modifiant leur choix alimentaire pour renforcer leur système immunitaire et les parasites en contrepartie peuvent manipuler les choix alimentaires de leur hôte pour obtenir les nutriments essentiels à leur multiplication.

Dans cette étude,  Eniko Csata, Alfonso Pérez-Escudero, Emmanuel Laury, Gérard Latil et Audrey Dussutour (CRCA-CBI) et leurs collaborateurs ont étudié le rôle de la nutrition dans le système hôte-parasite : la fourmi d’Argentine (Linepithema humile) et le champignon entomopathogène (Metarhizium brunneum), et publient des résultats qui révèlent que la modification des choix alimentaires observée chez des fourmis infectées par le champignon, n’est pas dictée par le parasite, mais par une forme d’automédication collective.

Communiqué de presse de CNRS Biologie : https://www.insb.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/automedication-collective-chez-les-fourmis

Champignon sur le régime optimal riche en acides aminés (en haut à gauche), fourmis non infectées choisissant un régime riche en sucre (en haut à droite), fourmis infectées choisissant le régime optimal du champignon riche en acides aminés (au centre), fourmi injectée avec des cellules de champignon inerte (en bas à droite).

Référence :

Csata E, Pérez-Escudero A, Laury E, Leitner H, Latil G, Heinze J, Simpson SJ, Cremer S, DussutourA.

Fungal infection alters collective nutritional intake of ant colonies

Current Biology. :February 01, 2024. DOI: https://doi.org/10.1016/j.cub.2024.01.017

 

 Contact : Audrey Dussutour