Direction

Le laboratoire est dirigé par Claire RAMPON et Martin GIURFA.

Claire RAMPON, Directrice

Photo de Claire Rampon

 
Après un doctorat en neurosciences réalisé au laboratoire de Michel Jouvet à Lyon (1997), Claire Rampon a rejoint l’équipe de J.Z. Tsien à l’Université de Princeton aux USA pour un post-doctorat. Elle y a étudié la contribution des récepteurs NMDA de l'hippocampe aux processus mnésiques, en utilisant les premiers modèles de souris présentant un knockout conditionnel inductible.
Nommée Maitre de Conférences à l'Université Paris XI- Orsay en 2000, elle s'est attachée à caractériser le rôle de la neurogénèse récemment découverte dans l'hippocampe chez l'adulte, dans les processus de la mémoire, et les effets promnésiques de l’enrichissement environnemental (Médaille de Bronze CNRS 2002, Institut Universitaire de France 2003).
 
En 2005, Claire Rampon a rejoint le CNRS en tant que Chargée de recherches et a intégré le Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA) à Toulouse alors dirigé par Martin Giurfa. Elle est aujourd'hui Directrice de recherches (DR1 CNRS) et dirige l'actuel CRCA au sein du nouveau Centre de Biologie Intégrative (CBI).
 
Ses recherches, au sein de l’équipe REMEMBeR qu’elle anime et via de nombreuses collaborations, visent à caractériser la plasticité cérébrale sous-jacente aux fonctions d'apprentissage et de mémoire dans le cerveau sain et dans des modèles murins de pathologies associées à un dysfonctionnement de la mémoire (comme dans le cas de la maladie d'Alzheimer). En particulier, elle s'intéresse au rôle joué par les nouveaux neurones hippocampiques générés dans le cerveau adulte dans ces processus. Ses travaux récents ont ainsi montré que les cellules souches neurales endogènes du cerveau adulte pouvaient être manipulées afin de devenir des neurones fonctionnels capables de favoriser la récupération cognitive dans des situations pathologiques.

Martin GIURFA, Directeur-adjoint

Photo de Martin Giurfa

 
Martin Giurfa est professeur de classe exceptionnelle de l’Université de Toulouse. Il est actuellement directeur adjoint du centre de recherche sur la Cognition animale (CRCA). Il a obtenu un doctorat en neurosciences de l’Université de Buenos Aires en 1990. Cette même année, il reçut une bourse postdoctorale du DAAD et plus tard une bourse Alexander-von-Humboldt pour poursuivre des recherches postdoctorales à l’Institut de Neurobiologie de l’Université Libre de Berlin. Il a développé sa recherche dans cette institution pendant nombreuses années et a obtenu l’Habilitation de l’Université de Berlin en 1997, où il fut nommé par la suite professeur assistant. En 2001, il s’installe en France où il fut nommé professeur titulaire de l’Université de Toulouse, et où il créa le Centre de recherches sur la Cognition Animale. Il est resté directeur de cet Institut depuis sa création en 2003 jusqu’en 2017.
 
En 2007, il est récompensé avec le médaille d’argent du CNRS. Il est membre élu de l’Académie Allemande de Sciences et de l’Académie des Sciences et des Beaux-Arts de Belgique. Il a obtenu plusieurs distinctions internationales et est actuellement professeur honoraire de plusieurs universités étrangères.
 
Les recherches de Martin Giurfa portent sur l’apprentissage et la mémoire des invertébrés à différentes échelles d’analyse, du comportement aux molécules. Il utilise des approches « bottom-up » et « top-down » et des outils de recherche de la neuroéthologie, la psychologie expérimentale et la biologie moléculaire afin de caractériser et comprendre la complexité et les règles sous-tendant l’apprentissage associatif chez l’abeille domestique qui est son modèle d’étude principal. Chez cet insecte il a développé nombreux protocoles et approches expérimentales variées afin d’accéder aux substrats neuraux et moléculaires de l’apprentissage et la mémoire.